AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 (+ AVA) grag my teeth across your chest and taste your beating heart.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Admin

Messages : 294
Date d'inscription : 03/03/2014

MessageSujet: (+ AVA) grag my teeth across your chest and taste your beating heart.   Jeu 13 Mar - 10:15

Avalon-Jacy Wolf
Elle croit, elle sait, cette vierge inféconde Et pourtant nécessaire à la marche du monde, Que la beauté du corps est un sublime don Qui de toute infamie arrache le pardon. Elle ignore l'Enfer comme le Purgatoire, Et quand l'heure viendra d'entrer dans la Nuit noire, Elle regardera la face de la Mort, Ainsi qu'un nouveau-né, - sans haine et sans remord.

ton âge : vingt-neuf ans. Une éternité de peines et de tourments, de vices et de luxure. Une enfance qui n'a duré que dix-sept ans, suivie d'un parcours initiatique hasardeux. Il mènera à une vie faite de billets sales, d'orgies salaces et de jeux de hasard. L'existence n'est finalement qu'un match mortel, une sorte de roulette russe qui ne laisse nulle chance à son champion, et où retentit toujours, pour finir, la sonnerie lugubre du cimetière.
ton groupe : mass murder machine. Elle n'a jamais tué, mais cela ne l'effraie pas. Elle se contente d'employer des hommes de main pour faire le sale travail lorsqu'elle craint d’abimer sa fraiche manucure. Tête pensante, Ava' détient la meilleure place, la moins dangereuse, la plus discrète. Elle côtoie jours après jours les plus affreuses créatures que la terre n'ai jamais porté en son sein, et ils quémandent ses services. Femme utile.
ton surnom : Elle n'est que Jacy Wolf. La lune et le loup. Le monde de la nuit n'est qu'un passe-temps agréable dans lequel elle se plonge pour connaître l'adrénaline et le vice. Mais, intelligemment, elle ne s'y noie pas. Seule une part d'elle-même y trouve sa place.
ton job : Des quantités d'argent lui tombent dans les bras, salissent ses mains blanches de tout crime. Obscurs et crasseux, ces billets proviennent tous de travaux illégaux. Recels, trafics en tous genres, deals et crimes. Ava' ignore toujours d'où il provient. Elle ne pose nulle question. Seul ce qu'elle gagne à cette transaction lui apporte de la satisfaction : l'argent et l'adrénaline, une montée sourde et sauvage de luxure et de vice. La supériorité incontestable. Elle réinvestit cet argent dans le casino, accumule des transactions au poker, aux machines à sous, pour en réduire la traçabilité. Discrète, efficace, silencieuse.
feat : Keira Knightley.
statut : L'amour n'est pas un intérêt acceptable pour une femme qui n'aspire qu'à la luxure et au plaisir animal de quelques soirées endiablées. Ava' se complait dans sa solitude et son silence, ses deux seuls véritables amis. Son statut de femme d'affaire richissime lui offre pourtant d'innombrables faveurs, mais jamais elle n'a laissé un homme pénétrer la lourde porte de son cœur. Encore faudrait-il qu'elle en ai un.

the player.
ton pseudo : hey jude, la meilleure.
ton âge : J'ai 19 ans, yay !
inventé, pv, scenario ? : Celle-là, elle est toute à moi.  tongue  cat 
ton avis sur le forum ? : bzbzbzbbz.  :bed: 

tes tics, tes manies, tes envies : ✚ 01. Avalon est un prénom choisi par son père selon les mythes celtiques. Elle ne l'a jamais arboré dans l'enceinte du casino, où elle n'est plus que Jacy (la lune, en amérindien) Wolf. Certains connaissent son véritable prénom qu'elle porte en tant que citoyenne de Timbercreek, mais ne vous avisez jamais d'user d'Avalon dans l'enceinte de son domaine, de son royaume, de son territoire. Conseil d'ami. ✚ 02. Elle ne s'est jusqu'alors jamais rendue coupable de meurtre. Aucune peur vis à vis de cette éventualité, elle n'y a seulement pas été confronté, préférant de loin laisser aux autres la sale besogne. ✚ 03. Son casino recèle d'inévitables secrets. Loin de toute décence, certaines salles deviennent la porte secrète vers un monde oriental et sensoriel, un univers nouveau de couleur et de nudité, de plaisir et de perversion, d'extravagance et de chaleur. Elle participe parfois à ces vices affichés, mais ne s'y montre jamais visage nu. Question de rumeurs et de bienséances. ✚ 04 La journée, Avalon est une habitante ordinaire de Timbercreek, loin de toutes craintes et de tout soupçon. Souriante, bonne voisine et excellente citoyenne, elle participe de façon régulière aux événements qui animent parfois le village. De la même manière qu'il vous est interdit -ou, du moins, fortement déconseillé- de l'appeler Avalon dans l'enceinte du casino, évitez le nom de Jacy dans sa vie ordinaire. Certains la traiteront de bipolaire, d'autres comprendront ce choix évident de dissocier deux pans de sa vie de femme, deux épanouissements naturels qui succèdent à son enfance heureuse. Peu lui importe, elle mène sa vie comme elle l'entend. ✚ 05 Passionnée (et atterrée) par la simplicité de la psychologie humaine, Avalon ne s'intéresse que rarement aux hommes et aux femmes qui l'entourent. Inintéressants, plats et sans fondement, ils sont une plaine ennuyeuse et désertique alors qu'elle n'aspire qu'aux montagnes russes du plaisir. Du mouvement, du changement, de la nouveauté et de l'extraordinaire. Voilà ce qui la fait vibrer. Le hurlement d'un loup sous le faible éclairage de la lune. ✚ 06 Avalon est soumise à deux passions. Celles du vice et de la luxure sous deux pans divers. Le hasard, d'abord. Son casino est, avant d'être sa principale source de revenu, son terrain de jeu. Elle y déambule, chaque soir, jetons en main, dilapidant sa fortune à mesure qu'elle lui tombe dans les poches. Elle excelle au poker, habile menteuse aux talents de manipulations exacerbés. Elle aime l'impatience et les étoiles qui fourmillent dans son ventre alors qu'elle s'en remet au hasard. Le hasard. La vie n'est qu'une continuité de hasard. Elle l'aime comme elle l'exècre, cette simple notion qu'elle range au rang des divinités. Sa seconde passion est plus intime encore, plus dérangée, plus perverse. Femme à la sexualité débridée, elle ne s'en cache qu'à moitié. Les hommes sont ses jouets, ses objets, et nul ne s'en est jamais plaint. ✚ 07 Son casino est son royaume. Son territoire. Elle en est le chef de meute. L'esprit alerte et l’œil acéré d'un aigle chassant sa proie, elle ne laisse rien passer. Dans son travail, le hasard n'a pas sa place : lui n'est que source de plaisirs. ✚ 08 Avalon ne connaît plus la peur. Si, lors de ses premières transactions avec les malfrats du coin, elle avait ressenti quelques restes indignes d'une crainte injustifiée, elle n'est aujourd'hui plus qu'un mythe qu'elle tâche d'oublier. La peur de l'autre, la peur de la mort, la peur de la souffrance sont tant de notions qu'elle ne connait plus. C'est pourquoi elle n'a rien à perdre.

Avez-vous déjà enfreins la loi ? ✚ ici la réponse en quelques lignes.  Que sont pour vous les notions de bien et de mal ? ✚ ici la réponse en quelques lignes. Que pensez-vous de Timbercreek ? ✚ ici la réponse en quelques lignes. Quels sont vos points faibles et vos qualités ? ✚ ici la réponse en quelques lignes. Et vos plus inavouables secrets ? ✚ ici la réponse en quelques lignes.


Dernière édition par Avalon-Jacy Wolf le Jeu 13 Mar - 13:36, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://machintruc.forumactif.org
avatar

Admin

Messages : 294
Date d'inscription : 03/03/2014

MessageSujet: Re: (+ AVA) grag my teeth across your chest and taste your beating heart.   Jeu 13 Mar - 10:15



be quick... or be dead.
Avalon. La fée immortelle qui ouvre sur l’autre monde. Un autre monde, devrais-je dire, parmi l’infinité des possibles. Avalon est un nom lourdement chargé de significations mythologiques. Et pourtant, celle que le grand homme tient entre ses mains comme une petite pomme fragile ne sera en rien une bonne fée. Aux ailes, elle préférera les cornes et la queue fourchue ; son cœur dédaignera le Bien et penchera légèrement du côté gauche. Le pessimisme et la mort, l'argent et le vice, les billets sales et la lune assombrie rythmeront sa vie comme une guitare les chants de John Lennon. Ils seront indissociables. Bonne fée de l'amoralité, c'est ce qu'elle deviendra, cette petite poupée aux yeux de soie.

Avalon a dix sept ans quand elle croise les longues jambes d'Evan. De lui, elle ne voit d'abord que ça : cette taille de géant, cette posture conquérant, cet air dominant. Des broutilles. Puis elle discerne enfin son visage lorsqu'il s'éloigne de la pénombre, croit distinguer une lueur dans son regard. Il ne lui en faut pas davantage pour savoir qu'elle le suivra, où qu'il aille. L'amour ne vous laisse pas plus de chances qu'un colt braqué sur votre tempe. Vous sombrez d'un coup dans l'amertume d'une vie à moitié gâchée, une vie complètement bradée. Avalon ne tente pas l'aventure, elle s'y jette corps et âme, pour ce qu'il en reste. Lui ne résiste pas à la fraîcheur de son teint, à la douceur de sa voix ni à la lueur de folie qu'il distingue dans son sourire. Sa jeunesse incandescente et fougueuse lui plaisent, et très vite, il l'apprivoise, fait d'elle une jeune louve bien obéissante. Avalon brade même son nom. Avec lui, elle entreprend un long voyage initiatique. Elle apprend à se taire, à cacher les dents et à cesser de grogner. De sa fougue initiale, elle ne tire plus qu'une amertume doucereusement cachée, des mystères qui s'épanouissent en elle comme du muguet au mois de mai. Sa métamorphose prend du temps, mais la lune n'en est nullement responsable : le simple regard d'Evan sur elle suffit à la changer de louve indomptable à chatte bien docile. Il l'effraie, la terrifie, la chamboule toute entière, et alors qu'elle tremblait d'abord d'excitation à sa vue, ses poils se hérissent désormais de peur. Elle craint ses remarques -acerbes-, son regard -insultants-, ses cris -menaçants- et bientôt elle craindra également le rudesse de ses poings et la force de ses coups. Peu à peu, la nostalgie s'efface lorsqu'Avalon repense aux délicats moments enchanteurs des débuts, remplacée par l'amertume du sang dans sa bouche. Le présent tâche les souvenirs d'une criarde couleur pourpre. Effacée, annihilée, inexistante, fantomatique. Avalon ne reste pas par amour, ni par obligation, non. Elle demeure parce qu'elle est faible. Faible parce que seule, faible parce qu'incapable d'exister ailleurs. Quelles qu’en soient les raisons, toujours faible.

Le bain, brûlant, fait voguer la mousse sur sa surface à mesure que les doigts d'Avalon effleurent l'eau. L'élément aquatique est de loin celui dans lequel elle se retrouve le mieux. Elle y préfère sa volupté, sa douceur lorsqu'elle caresse son corps, sa pudeur aussi quand elle brille sur ses seins, enfin sa clarté lorsqu'elle fait rayonner son visage comme un double magnifique. L'eau lui permet la contemplation, la réflexion comme le souvenir. Et aujourd'hui, c'est à Evan qu'elle repense, quand elle contemple son corps vierge de tout bleu, nu et merveilleux. Elle revoit les bougies allumées sur le pourtour de la baignoire avec une netteté invraisemblable, elle sent encore les odeurs de vanille répandue dans la pièce des heures avant, elle touche la surface de l'eau tiédie, se déshabille entièrement. Elle entend sa voix suave promettre à Evan de le rejoindre. Elle s'entend encore, et se réjouit de sa facilité pour le mensonge. Elle imagine, toujours aussi clairement, le sourire satisfait de l'homme nu. Elle sait parfaitement ce à quoi il pense : il se voit déjà sexuellement épanoui, se complaît dans sa luxure, dans sa saloperie. Il est heureux. Avalon sourit à son tour : elle sait que ce beau visage serein qu'il arbore ne fera qu'accentuer la laideur de la Vérité. Elle ne le rejoint pas, et pourtant il ne reste pas seul. Avalon entend les pas d'un homme qui résonnent, entend la respiration d'Evan s’accélérer, entend un hurlement, puis deux, bang, puis le silence. Macabre. Sinistre. Délivrance.
Dans son bain, Avalon sourit de nouveau. Cela faisait bien cinq ans déjà, mais même aujourd'hui, elle n'avait jamais connu de moment si beau. Elle se surprend parfois à souhaiter le revivre. Elle se revoit nettement dépasser le pas de la porte, et le reste devient comme une peinture d’œuvre d'art, profondément plongée dans la plus sublimée des immobilités. Le corps ruisselant a déjà imbibé l'eau claire d'une profonde teinte pourpre, beauté transcendante. Le sourire béat de son visage s'est transformé en rictus informe -témoin subtil de son odieuse surprise-, celui qu'il gardera pour son séjour chez Satan. Son poing est serré, comme s'il avait tâché de se lever, mais il n'empoignera plus dorénavant que les vers qu'il nourrira en enfer. L'eau elle-même paraît statique, respectant le calme de la mort, la stupeur du cadavre dont elle est le tombeau. Peu à peu, le cliché artistique se remet à bouger, mais ce n'est pas Evan qui dérange le calme de la pièce. Non, Evan ne le fera plus jamais. En revanche, l'homme mystérieux fait raisonner la salle de sa voix rauque et profonde, caverneuse. « Si t'as encore besoin de moi à l'avenir Jay', tu sais où me trouver. » Oui. Au casino d'Evan.
Ultime moment de faiblesse. Avalon resta quelques instants à contempler la dépouille de l'homme destiné à être son meurtrier. Fée de la mort, elle avait renversé le destin, fait un pied de nez à la fatalité. Elle ne versa pas une larme, ne laissa pas l'émotion traverser son être. Depuis ce jour, elle ne fut plus jamais faible.



Dernière édition par Avalon-Jacy Wolf le Mer 7 Oct - 20:52, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://machintruc.forumactif.org
avatar

L'était une fois, un
escargot aquatique...

Messages : 229
Date d'inscription : 04/03/2014

MessageSujet: Re: (+ AVA) grag my teeth across your chest and taste your beating heart.   Jeu 13 Mar - 14:29

:sm: :baiz:  
love ya !  :light: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Admin

Messages : 294
Date d'inscription : 03/03/2014

MessageSujet: Re: (+ AVA) grag my teeth across your chest and taste your beating heart.   Ven 14 Mar - 9:57

:fuck:  go out !   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://machintruc.forumactif.org
avatar

50 % des femmes sont insatisfaites sexuellement. Que voulez-vous, je peux pas être partout !

Messages : 155
Date d'inscription : 11/03/2014

MessageSujet: Re: (+ AVA) grag my teeth across your chest and taste your beating heart.   Ven 14 Mar - 10:50

Citation :
Elle excelle au poker, habile menteuse aux talents de manipulations exacerbés. Elle aime l'impatience et les étoiles qui fourmillent dans son ventre alors qu'elle s'en remet au hasard.
On se fait une partie de strip poker ?   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Admin

Messages : 294
Date d'inscription : 03/03/2014

MessageSujet: Re: (+ AVA) grag my teeth across your chest and taste your beating heart.   Ven 14 Mar - 14:03

Tant qu'il y a du strip, Ava' est partante.    Si tu rajoutes le poker à ça, c'est l'extase. :dead:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://machintruc.forumactif.org
avatar

L'était une fois, un
escargot aquatique...

Messages : 229
Date d'inscription : 04/03/2014

MessageSujet: Re: (+ AVA) grag my teeth across your chest and taste your beating heart.   Sam 15 Mar - 22:19

Nymphoooo ! :baiz: :pq: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Admin

Messages : 294
Date d'inscription : 03/03/2014

MessageSujet: Re: (+ AVA) grag my teeth across your chest and taste your beating heart.   Dim 16 Mar - 22:08

Oserais-tu te plaindre, homme indigne ?   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://machintruc.forumactif.org
avatar

L'était une fois, un
escargot aquatique...

Messages : 229
Date d'inscription : 04/03/2014

MessageSujet: Re: (+ AVA) grag my teeth across your chest and taste your beating heart.   Mer 19 Mar - 4:28

Tsk, j'ai droit à que dalle, nada, anyways... donc oui, JE ME PLAINS ! :fuck:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 75
Date d'inscription : 11/03/2014

MessageSujet: Re: (+ AVA) grag my teeth across your chest and taste your beating heart.   Mer 19 Mar - 11:15

Citation :
Les hommes sont ses jouets, ses objets, et nul ne s'en est jamais plaint.
C'est tout ce que j'ai retenu.   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (+ AVA) grag my teeth across your chest and taste your beating heart.   

Revenir en haut Aller en bas
 

(+ AVA) grag my teeth across your chest and taste your beating heart.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 02. La mort dans la peau. :: The ghost writer.-